STE BARBE

Sainte Barbe, est née à Nicomédie, aujourd’hui Izmit, ville de Turquie, en l’an 235.

Son père était très riche et cruel. Il n’appréciait pas que sa fille soit sensible aux discours des chrétiens. Il ne supportait pas non plus qu’elle soit une très jolie jeune fille. Il déida de l’enfermer dans une tour pour la protéger des solliciations (christianisme ou garçons). Mais elle se convertit. Furieux, il la dénonce au gouverneur. Elle subit de nombreux supplices auxquelles elle survécut.
Belle et noble jeune fille, Barbe aurait été enfermée dans une tour par son père Dioscore qui voulait la soustraire aux sollicitations du monde. A la fin, le gouverneur la fait décapiter par son père. Et aussitôt, le père fût frappé par la foudre.

Deux traditions à adopter pour décorer la maison à noël :

Le 4 décembre, en Provence, on sème du blé ou des lentilles sur du coton mouillé dans une coupelle. Une bonne pousse est signe d’abondance.

Et en Alsace, on coupe des branches de cerisiers que l’on place dans un vase empli d’eau. Chaque jour, il faut couper un petit bout de la tige et renouveler l’eau. Les branches fleurissent vers Noël. Une belle floraison est signe d’abondance.

Invoquée contre la foudre et l’incendie, elle est désormais la Sainte Patronne des artificiers, des artilleurs et des mineurs, autant que des Sapeurs-Pompiers.

Son nom a été retiré du calendrier romain en 1969 et remplacé par celui de Barbara, le récit de ses supplices ayant sans doute été considéré comme trop folklorique

Laisser un commentaire

 

Chacha, escort girl hors se... |
UN AN DE MA VIE |
angelca29 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Monde en noir
| A JEUDI
| youmeinthesky